LES NAUFRAGÉES, 2019

acier. env. 200x100x100 cm chacune

Trois sculptures géométriques sont échouées à marée basse et flottent à la surface à marée haute. Influencées par la forme et le principe des icebergs, à marée haute, seule un pourcentage des sculptures est visible, à marée basse on peut observer et toucher les parties immergées, structures pleines de vide. Créées spécialement pour le Festival de l’Estran 2019, ces sculptures représentent un état pérenne, tel un squelette ou un fossile, de l’iceberg. Le paradoxe de l’iceberg, en somme.

Plage de Pors Gelen, Pleumeur-Bodou, Côtes d’Armor.

Festival de l'estran 2019, Plage de Pors Gelen, Pleumeur-Bodou

Three geometric sculptures are beach landed at low tide and they float at high tide. Influenced by shape and theory of icebergs, at high tide only a tiny percentage is visible, at low tide we can watch and touch the whole submerged parts, structures full of emptiness. Specially created for Festival de l'Estran 2019, these sculptures represent a sustainable state, such as skeleton or fossil, of an iceberg. The iceberg paradox, indeed.

Équipée horizontale, 2020

Les Abords, Brest

Exposition du 5 mars au 7 avril 2020

Esquisses sculpturales et élaborations de nouveaux paysages, l'exposition éprouve l’univers par des forces telluriques ou magnétiques. Un voyage dans la relation au monde tant que celui à soi-même.